L’isolation thermique par l’extérieur est une opération qui permet d’isoler les maisons anciennes dont le ravalement extérieur n’est pas en bon état tout en réalisant du même coup le ravalement extérieur.

Plusieurs solutions techniques nous sont proposées :

– L’enduit mince sur isolant : un isolant est collé ou fixé mécaniquement sur le mur extérieur (polystyrène expansé le plus souvent). Il est surmonté d’un enduit spécifique armé d’un tissu de fibres de verre et de l’enduit de finition.

– L’enduit hydraulique sur isolant : un isolant est collé ou fixé mécaniquement sur le mur extérieur comme précédemment mais l’enduit mince est remplacé par un enduit hydraulique (mortier) généralement projeté.

– Les parements sur isolants : l’isolant est fixé au mur extérieur et est ensuite recouvert de parements plus esthétiques (pierres minces, carreaux de céramique, panneaux de bardage…)

– Les vêtures : une couche d’isolant (polystyrène expansé moulé) est revêtu en usine de parements divers (tôle d’acier, tôle d’aluminium, polyester armé ou PVC). La fixation de la vêture se fait mécaniquement.

– Les enduits isolants : ce sont des mortiers auxquels sont ajoutées des particules de matériaux isolants (billes de polystyrène expansé, vermiculite exfoliée, etc.). Ces enduits n’ont pas la performance des autres techniques ci-dessus et doivent être réservés aux murs peu exposés qui bénéficient par ailleurs déjà d’une isolation.

Les avantages

– L’isolation par l’extérieur vient à bout d’un plus grand nombre de ponts thermiques.

– Elle ne réduit pas la surface habitable des pièces.

– Elle protège les murs des aléas climatiques (action de ravalement).

Les inconvénients

– Le coût est plus élevé que celui de l’isolation par l’intérieur

– L’aspect extérieur du bâti est modifié ce qui dans le cas d’une maison ancienne avec pierres apparentes peut enlever du cachet à l’ensemble.