Selon la dernière réglementation thermique en vigueur (règlementation thermique 2012), tous les bâtiments d’habitation doivent obligatoirement être soumis à des règles de traitement de l’étanchéité à l’air. L’application de ces règles pour la perméabilité à l’air constitue une étape incontournable et indispensable dans le cadre des objectifs d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments. Cette disposition établie par le Grenelle de Environnement a pour vocation de limiter les flux d’air parasites au sein de tous ces bâtiments et de réduire drastiquement le gaspillage d’énergie.

Assurer un bon niveau d’étanchéité à l’air pour un bâtiment, c’est être capable de maîtriser les flux d’air qui circulent à travers des orifices volontaires (bouches de ventilation et entrées d’air) et limiter les flux incontrôlés, qui sont des sources d’inconfort, et de gaspillage d’énergie.

Grâce à une bonne étanchéité à l’air de l’enveloppe des bâtiments, il est possible d’assurer aux occupants de bonnes conditions d’hygiène et de santé, d’améliorer leur confort d’un point de vue thermique et acoustique, de réduire la facture énergétique et les émissions de gaz à effet de serre en limitant le gaspillage d’énergie et de diminuer les condensations et les moisissures responsables de dégradations prématurées du bâti.